L’été au printemps, l’automne en été, un mois d’août fin septembre ! Voilà comment se résume la météo du millésime 2011… De quoi faire tourner la tête ! La fin des vendanges a sonné et cette récolte annonce un millésime 2011 d’une qualité inespérée. Les vins répondront à la demande du marché : des vins gourmands, frais et fruités présentant un bel équilibre.

Une météo à faire tourner les têtes !

Le printemps exceptionnellement ensoleillé augurait de vendanges précoces. La sécheresse printanière a permis à la végétation de se développer avec 2-3 semaines d’avance. Cette avance s’est maintenue jusqu’à la fermeture de la grappe, début juillet.
Puis l’été frais et pluvieux est venu ternir notre enthousiasme.
Mais en septembre, le soleil est réapparu accompagné de températures estivales. Un été indien à faire exploser les baromètres qui nous a redonné le sourire et a permis une très belle récolte.

Avec cette météo, la « patte » du vigneron prendra tout son sens pour réaliser un millésime d’exception. Pour les vins dont les vendanges commencent le plus tôt, le travail d’observation des parcelles, de tri et de vinification était essentiel pour réaliser un bon millésime. Ce sera une très belle année pour les blancs secs et les liquoreux. Pour les rosés, les conditions climatiques ont permis une concentration en sucre et en couleur tout en préservant le taux d’acidité qui permettra d’obtenir fraîcheur et équilibre. Pour les rouges, dont les vendanges sont plus tardives, les récoltes ont eu lieu sous le soleil révélant une maturité et une qualité inespérée.
Aujourd’hui les vins sont en cours de vinification avec des raisins riches, gorgés de sucre et de couleur.
Les vendanges ont débuté  le 28 août pour les chardonnays.
Les fines bulles s’annoncent avec des arômes discrets, frais et une acidité moins marquée qu’en 2010.
La très belle arrière saison a permis l’élaboration de beaux vins liquoreux.
Pour les blancs l’élégance et la finesse caractérisent ce millésime.
Pour les vins rosés, les cabernets-d’anjou et rosés-de-loire seront d’un rose franc, avec des arômes d’agrumes et une belle fraîcheur aromatique.
Quant aux rouges, telles que les AOC anjou  ou  Anjou Villages,  ce seront des vins aériens aux arômes de fruits frais pour les premiers récoltés ou de fruits plus compotés pour ceux vendangés mi octobre.